Ciné-Pizza

Ciné Pizza La petite Venise / io sono LI

MERCREDi 1 MARS 2017 Salle Mandela 18h00

 

La Petite Venise – un si grand film !

Cliquer sur la vignette pour agrandir

cine-pizza_01_2017

Notre nouvelle salle Mandela a mis son costume de cinéma. Bravo les petites mains véloces qui ont tout transformé : rangées de chaises parfaitement alignées, large écran au mur du fond, où défilent les superbes vues de notre belle Italie. La technique est pratiquement invisible, dans le coin. Alberto souhaite la 'benvenuta' aux courageux qui ont affronté pluie, vent et 'neige' (?). Il signale la liste ouverte du parmigiano et la venue d'un groupe italien qui participera au Printemps des Orgues.

 

Puis c'est la présentation du film choisi par l'équipe « cinéma » représentée par Marie-France. « Io sono Li », le titre d'origine est devenu en français « La petite Venise ». Quoiqu'il soit sorti en 2012, le film est toujours actuel, et aux trois quarts documentaire. La Mafia chinoise sévit dans les grandes villes du nord telles que Florence et Milan. L'histoire de Li, notre jeune femme héroïne, s'inspire d'un fait réel, et se passe entre lagune et mer. Dans l'eau et sur l'eau, dans la pluie ou le brouillard, ou l'inondation... Venise ? Li y passe une journée, mais l'essentiel se déroule à Chioggia, de l'autre côté de la lagune, loin de l'atelier textile. « Ils » ont décidé que Li devait devenir serveuse dans un bar du port. Qu'elle devra vite apprendre quelques mots d'italien et expressions...

Lire la suite...

Ciné-Pizza Ballando Ballando

Hommage à ETTORE SCOLA

Cliquez sur la vignette

cinemini

Le Bal de l’Histoire

 

Grande réussite pour le dernier ciné-pizza du 24 février, car la salle est comble ! La soirée débute par quelques informations de notre président, Alberto. Il termine en annonçant que désormais l’équipe cinéma Michel/Nicoletta s’est enrichie d’ un membre de plus, car Marie-France, la spécialiste es cinéma italien, a rejoint notre association.

 

Lire la suite...

Ciné-Pizza La grande belleza

« La grande bellezza »

 

CaptureUn mercredi 4 novembre, on quitte la grande salle de la chorale et, quelque temps après, on revient. Oh surprise ! La salle est transformée en cinéma : grand écran blanc, obscurité, sièges rangés, Jean et la technique dans un coin … Bravo les petites mains !

Rapidement les spectateurs s'installent et notre président Alberto ouvre la soirée cinéma-pizza par une petite leçon d'histoire. Donc, nous sommes le 4 novembre, et  le 4 novembre  est  fête nationale en Italie, en commémoration de la fin de la première guerre mondiale. Un autre 4 novembre est important : en 1706, un terrible tremblement de terre a bouleversé la région de Sulmona, dans le Lazio, faisant 1150 morts. Le 4 novembre 1852 Cavour devient premier ministre et s'attache à réaliser l'unité italienne. Le 4 novembre 1966, Florence est couverte de 4 mètres d'eau, et les îles de Venise ont disparu...

Les « 4 novembre » s'arrêtent là. Alberto laisse la place à Nicoletta, l'organisatrice de la soirée qui décrit ainsi le film :

« La Grande Bellezza, comédie dramatique réalisée en 2013 par Paolo Sorrentino, nous a fait  plonger dans le monde excentrique et nocturne de Jep, dandy cynique et désabusé qui rêve parfois de se remettre à écrire, traversé par les souvenirs d'un amour de jeunesse auquel il se raccroche.

Lire la suite...

Ciné-Pizza mars 2015

Cliquez sur la vignette pour voir le film

minicinepizza1

IL GIOVEDI

La prima serata « ciné-pizza » dell'anno è splendida ! Malgré la salle du Cloître cachée dans un vieux recoin de la ville, malgré l'étroitesse du lieu, malgré les chaises au dossier droit... , malgré tous ces malgré... la chaude ambiance AIAenne et le film tout en clins d'oeil et en finesse, ont donné un « ciné-pizza » à marquer dans les annales.

Saluant la nombreuse assistance, notre président Alberto souligne que certains viennent de loin, Saumur, Champigné, et que, toutefois, le pays le plus beau est Sorges (!). Il donne la parole au « grand Michel Mory » passionné de cinéma italien. Michel présente succinctement le réalisateur, Dino Risi, dont le premier succès « Poveri ma belli » date de 1956. « Il Giovedi » est créé entre « Le Fanfaron » et « Les Monstres » dans les années 60. La description des personnages est soignée et l'histoire se déroule dans le nouveau quartier imaginé par Mussolini pour l'Exposition Universelle de Rome.

Cette histoire est celle du père d'un Robertino de 8 ans qu'il n'a jamais connu. Il doit passer un jeudi entier, de 9 heures du matin à 20 heures précises avec son fils. Voici ce qu'en dit Michel : « Il Giovedi est le film préféré de Dino Risi ; c'est une œuvre pleine de tendresse, de perles d'humour et d'émotion ».

Quelques difficultés techniques vite oubliées et nous assistons au film, à bonne hauteur d'écran et sous-titré. C'est l'histoire d'un père gamin, coureur et sans le sou, qui s'invente une vie merveilleuse pour séduire ce fils inconnu, et celle du petit Robertino élevé strictement et très mûr et observateur, du haut de ses 8ans. Au final, tous deux s'adorent et le papa affronte enfin la vraie vie et ses difficultés.

La soirée se prolonge joyeusement autour de tables copieusement garnies de pizzas et boissons et mets variés. Merci à Nicoletta, instigatrice des soirée ciné-pizza, à Michel pour le choix du film, et aux nombreux bras qui préparent la salle - et remettent tout en ordre. Plus un grand merci à notre chère Amicale Italiana « che si è fatta in quattro per noi », come di solito !

 F.Poitou

 

 

 

 

 


Ciné-Pizza : "Un viaggio in Italia"

aff_viaggio

Dans notre nouvelle salle Mandela fraîchement terminée, les cours se mettent en place, sans se gêner l'un l'autre. La chorale du mercredi s'essaie à droite puis à gauche, et apprécie la sonorité. La cuisine n'est pas tout à fait prête, ça ne saurait tarder...

A son tour, la premiè

re soirée cinéma-pizza s'organise. L'affiche s'accroche à un gond de porte pendant que la quarantaine de spectateurs s'installe. Nicoletta ouvre la soirée et passe la parole à Michel Mory.

C'est le cinéma d'après guerre, la nouvelle vague. Roberto Rossellini et Ingrid Bergman, bien que mariés chacun de son côté, vivent une liaison sulfureuse mal vue de la presse et des italiens. L'acteur Georges Sanders déteste le pays et déprime. Le film se fait sous de mauvais auspices. L'Italie le boude ..., alors que...

Ce film lent, des années 50, montre la solitude qui peut exister au sein d'un couple. Il nous promène dans les sites fabuleux de la région de Naples, le Vésuve, Capri, Pompéi..., la vie de l'époque, les voitures, les vêtements..., les comportements. Au final, c'est la procession religieuse, la foule qui emporte tout, d'un réalisme prenant et bouleversant.

« Viaggio in Italia » est un film à deux facettes. Une facette historique, la Naples d'après-guerre, sa région et ses habitants, et une facette psychologique, de tous les temps, hier, aujourd'hui et demain, celle de la vie de couple.

 

Puis, comme le veut la tradition, la soirée se termine joyeusement autour d'une table bien pourvue en boire et manger. E ciao tutti, la prossima volta sarà in febbraio !

 

fpoitou

 

 

icone AIA

Association loi 1901

N° W491000190

Le mot d'Alberto

Notre agenda

calendar

Recherche

Nous contacter

icone-mail icone-tel icone-lettre

Ti amo Italia

ti_amo

un pô de musica !
clicca sulla TV

houp là!

P1020468.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 76 invités en ligne

Copyright © 2014. All Rights Reserved.